vendredi 24 janvier 2014

Imprimante 3D au service de la santé : Une solution d'avenir ?

 Il y a peu cette technologie aurait relevé de la science-fiction, mais l'utilisation des imprimantes 3D pour la santé devient de plus en plus courantes au sein des hôpitaux et des laboratoires de recherche. L'impression 3D reproduit un objet à partir d'un fichier numérique. Pour la médecine cela s'avère comme la future révolution puisqu'elle permet la fabrication de dispositifs médicaux ou de prothèses sur mesure. Elle a d'ailleurs déjà fait ses preuves en répliquant  la mâchoire d'un patient en 3 dimensions, en créant des greffes de peaux pour le visage, en reproduisant des bras artificiels pour les mutilés du Soudan ou même sauvé la vie d'un bébé atteint de la trachéobronchomalacie grâce une prothèse trachéale créé par impression 3D.
 

Reproduction d'organe et longévité

En matière de reproduction, le champ des possibles est immense. Pour le moment, la reproduction d'organes entiers et fonctionnels n'est pas encore atteint mais les médecins et groupes de recherche réussissent déjà à copier les tissus humains et cellules souches. Des essais cliniques pourraient très vite être envisagés pour la reproduction  de la cornée, de la peau ou des os. 
Liam RoboHand
Prothèse aux doigts mécaniques créé par impression 3D

Dans un futur proche et avec les multiples possibilités qu'offre l'impression 3D à la médecine, il en arrive à imaginer une reproduction totale des organes humains, notamment dans l'espoir de pouvoir remplacer les organes défectueux. Cela pourrait résoudre le problème lié aux dons d'organes qui est souvent limité, les donneurs étant moins nombreux que les receveurs.
Cette technologie pourrait engendrer un grand pas en avant pour l'espérance de vie et à moindre coût. Cependant certaines zones du corps humain comme le cerveau, le coeur ou les reins sont encore trop complexes pour ce type de technologie.

Précautions sur l'impression 3D

Suite à une étude récente réalisée par des universitaires Américains et Français, certaines réserves sont apparues à propos de l'impression 3D. L'impression provoque une concentration élevée de fines particules  qui pourraient être dangereuse pour l'homme si elles sont inhalées.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire